Écrit par Aurore Le Bihan

Si tu es ici, c’est que 1. Tu t’es perdu sur les internets 2. Tu cherches des conseils pour ta prochaine interview, auquel cas tu es au bon endroit au bon moment.

Étape 1 : Faire une interview avec un être humain

[Si tu sais déjà poser des questions, enregistrer des réponses, et retranscrire le tout sur papier, les conseils suivants ne seront pas très utiles pour toi. Tu peux aller directement à l’étape 2.]

– N’oublie pas d’introduire l’interview, de te présenter et d’expliquer  pourquoi tu veux poser des questions à cet être humain en particulier. Tant qu’à faire, tu as même le droit de lui proposer un café ou un thé. Commence l’entretien en posant des questions simples rassurantes et personnelles, cela détend l’atmosphère, humanise l’interviewé.e qui sera donnera des réponses plus spontanées.

– Ne pas hésiter à laisser parler ton interlocuteur en l’encourageant subtilement.

Technique pour relancer son interlocuteur : la moue subtile

– Fini l’interview en demandant si ton interlocuteur/trice a quelque chose à rajouter. Puis remercie-le/la et demande éventuellement un feedback.

Pour retranscrire l’interview deux options s’offrent à toi :

#1 Écrire les éléments essentiels directement durant l’entretien, ce qui demande d’écrire vite et d’avoir de bonnes qualités de synthèse.

#2 Avoir un téléphone chargé en mode dictaphone et réécrire plus tard, ce qui te permet de te concentrer sur tes prochaines questions et sur ce que la personne raconte [recommandé]

Si tu choisis la solution facile et que tu enregistres sur ton smartphone le mieux est de retranscrire tout l’entretien.

Je sais, tu es probablement en train de te dire “Diable, ça a l’air terriblement agaçant …” (si tu es né avant 1920) mais en vérité, tu as tort : c’est SUPER agaçant !

Si tu suis notre conseil, n’hésite pas à sauter les passages inutiles ou à réarranger directement les différentes parties au moment de la transcription.

 

Étape 2 : Quelles questions poser à cet être humain‌ ?

Idéalement les questions doivent être préparées en amont et adaptées à ton interlocuteur. On ne va pas poser les mêmes questions à un entrepreneur ou un artiste…

Voici quelques idées de questions si tu sèches : 

– C’est quoi ton histoire ?

– C’est quoi ton projeeeeeeeet ? 

– Comment es-tu arrivé.e ici ? Quel a été le tournant qui t’a mené.e sur cette voie ?

– Quel était le(s) challenge(s) au(x)quel(s) tu t’attendais quand tu as commencé et celui/ceux au(x)quel(s) tu as réellement été confronté ?

– Tu fais quoi ce soir ? 

– C’est quoi ton superpouvoir ?

– Quel conseil donnerais-tu à quelqu’un qui a envie de s’engager sur la cause que tu défends ?

– Si quelqu’un vient à toi et te dit : “J’adore votre projet, comment est-ce que je peux participer/aider ?”, qu’est-ce que tu réponds ?

– Ton héros/mentor de tous les jours ?

– La citation qui représente ce en quoi tu crois ?

– Et enfin, est-ce que tu peux nous donner : un portrait de toi, + des liens, photos, vidéos de ton projet pour illustrer l’interview ?

Étape 3 : Quelle forme ?

Pas besoin d’en écrire des tartines ! Essaie de rester synthétique et de trouver des images qui illustrent autant que possible les dires de l’interviewé.e. 

Étape 4 : Quel style ?

Punk, drôle, naturel, mais avec des faits réels et un point de vue journalistique.

Étape 5 : le chapô

Présente ton interlocuteur et répond implicitement aux questions suivantes : pourquoi cette personne est pertinente pour cet interview ? Quelle est son actu ? Quels chiffres permettent de mieux comprendre les défis de l’interviewé ?

 

Quand ton interview est prêt, tu peux l’envoyer !