Écrit par Estelle Marie

Tu as l’intention d’écrire un top solutions, un top contenus ou un kézako ? Alors tu vas avoir besoin de sourcer des projets.

makesense STORiES t’accompagne dans ta quête pas à pas.

1. Poste ta demande dans les groupes makesense

La communauté MakeSense est une source infinie de projets, d’entrepreneurs potentiellement ravis de partager au monde les initiatives sociales et environnementales qu’ils connaissent. Les journaliste du monde entier nous jalouse cette capacité à sourcer des projets aussi innovants et impactants.

La communauté makesense est organisée sur Facebook par causes (les “tribes”) et par “hotspots” (lieux, pays, villes). Suivant l’information que tu recherches tu peux poser ta question à l’ensemble du gang et/ou dans les tribes/hot spots.

Si tu écris un kézako sur une initiative de mode éthique dans le monde et que tu as besoin de background et de chiffres, voire une infographie sur le sujet, rejoins la Fair Wear Tribe

Une question sur l’état des lieux énergétique au Sénégal ? Pourquoi ne pas poser directement ta question dans le hotspot Sénégal ? Aucun doute qu”un gangster saura t’aider.

via GIPHY

Pas sûr de toi ? Poste ta demande dans le gang makesense.

Présente toi en une phrase, explique ta démarche (tu cherches à écrire pour makes

ense STORiES) et demande à la communauté si elle peut t’aider à sourcer des projets sur la thématique de ton article.

Ici un exemple pour un article sur 5 initiatives qui utilisent la blockchain de manière absurde vs 5 manières de les utiliser pour un but social ou environnemental.

2. Si elle existe, va faire un tour sur les bases de données compilées par makesense

makesense ambitionne de rassembler des bases de données regroupant les initiatives sur une thématique donnée.

Pour l’instant il en existe une sur la thématique de l’économie circulaire et une sur l’énergie.

3. Va fouiner dans la page projets de makesense.org

4. Va faire un tour sur les sites spécialisés

Nous vous conseillons en France : Wedemain, Postivr, Sparknews.

5. En dernier recours, écris à ta rédactrice en chef préférée (coucou) qui saura te mettre en contact avec des gens qui connaissent la thématique.