Écrit par Aurore

Samedi 18 avril, 14h. Madeleine participe à un club de lecture autour du dernier livre de Mona Chollet «Sorcières ». « J’en ai marre de me sentir complètement passive face au flux d’infos qui se déverse sur ta tête en ces temps de coronavirus… » répond-elle lors d’un tour de table (virtuel bien sûr). Ils sont 15 aujourd’hui à s’être rendus à ce club de lecture d‘un nouveau genre sur makesense TV.

L’animatrice, Olympe, grande lectrice et féministe engagée, anime son 2e club de lecture depuis le début du confinement : « Le club de lecture, c’est un espace libre pour rencontrer et échanger avec d’autres curieux, qu’ils soient lecteurs ou non. Une personne présente un livre et son auteur, en soulignant ce qui l’a touché.e, interrogé.e ou éveillé.e à certaines thématiques. Puis on lit ensemble quelques extraits et on rebondit sur notre ressenti, les questions que cela soulève en nous. Il n’est pas nécessaire d’avoir lu l’oeuvre, au contraire ! ».

« Ça fait vraiment fait du bien et que c’est fédérateur d’échanger autour d’un sujet en commun, appuyé sur le travail d’un.e auteur.ice »

makesense TV a lancé dès le 3e jour du confinement une télé d’un nouveau genre avec des émissions interactives où chacun peut poser des questions à un expert qu’il.elle admire, et proposer son émission pour inciter d’autres personnes à se mobiliser. Les émissions y sont donc contributives, et le club de lecture est un des formats à avoir émergé spontanément.

Quel est l’intérêt de ces clubs de lecture virtuels ? « Les clubs de lecture sont un super moyen de diffuser la connaissance, de reprendre ensemble notre pouvoir de réflexion et « d’activer » les oeuvres qui restent souvent à l’état de texte. Il y a un magnifique élan d’enrichissement, d’empouvoirement collectif et de dialogue… Le fameux « arpentage » ! » affirme Olympe.

La plupart des participants ne se sont pas vus « en chair et en os ». Ce qui ne les empêche pas de se raconter car les œuvres éveillent souvent des réactions assez intimes, ou des sujets de société brûlants, comme le féminisme en l’occurence. « Il arrive même qu’on se présente nos bibliothèques en visio ». Chacun se prêt au jeu et sort de sa bibliothèque un livre qui l’a particulièrement inspiré, Madeleine montre un autre livre de Mona Chollet « Chez Soi », conseillant à chacun ce livre particulièrement adapté en temps de confinement.

Face à l’engouement de ce format, Olympe aimerait bien que le format se prolonge après le confinement. Elle a déjà partagé plusieurs de ses livres préférés, dont « Dans la forêt » de Jean Hegland, son dernier livre préféré du moment. La prochaine étape ? Réussir à motiver encore plus de participants pour qu’ils en organisent un à leur tour, et deviennent mobilisateur.ices, comme Gaël et Julie qui ont fièrement repris le flambeau d’Olympe !

Retrouvez la grille télé makesense TV