Écrit par Estelle Marie

En février dernier, c’est un ingénieur bordelais du nom de Geoffroy de Reynal, qui termine finaliste de la 4ème édition de la Social Cup. Vous savez, la Social Cup c’est ce concours ouvert aux jeunes entrepreneurs de moins de 30 ans et venant de la France entière qui doivent présenter un projet innovant répondant aux grands enjeux de notre société. Le projet de Geoffroy ? Iglou, un prototype d’abri pour permettre aux personnes démunies de dormir au chaud, prototype déjà testé à Bordeaux et Paris.

L’iglou, à quoi ça sert ?

Il s’agit d’un nouveau prototype pour venir en aide aux plus vulnérables. Si cet iglou ne règle pas le problème des sans-abris, il leur permet néanmoins de passer la nuit dans un endroit plus confortable, plus chaud et plus sec alors qu’à l’éveil du printemps, le plan “Grand Froid” a tout de même été déclenché dans 72 départements français fin février. C’est donc une idée qui permet bel et bien de sauver des vies.

L’iglou, ça fonctionne comment ?

Si vous vous imaginez un igloo bâti de glace à la manière Eskimo… vous n’y êtes pas du tout ! Cet abri n’a d’igloo que la forme puisqu’il s’agit en fait d’un petit dôme blanc de 2 mètres x 1,20 mètres et d’une hauteur de moins d’1 mètre. Grâce à sa composition de mousse de polyéthylène (ou autrement dit cette matière qu’on utilise pour les frites de piscines!) et d’aluminium, ce petit tunnel est résistant au feu et permet surtout de conserver la chaleur humaine. Ainsi, il permet de gagner en moyenne 15 degrés par rapport à la température extérieure !

L’iglou, on le trouve où ?

Pour l’instant, dix prototypes ont été testés auprès des SDF à Bordeaux puis 10 autres à Paris, le 21 et 24 février ! Mais l’objectif consiste à améliorer ces igloos pour les produire en série et les distribuer massivement dès l’hiver prochain et ce partout en France.

L’iglou, quel avenir ?

Si cet iglou n’est pour l’instant qu’un prototype et qu’il ne résout pas le problème des sans-abris en France, c’est une solution provisoire qui permettrait à beaucoup de sans-abris de survivre en période de grand froid. A l’avenir, Geoffroy de Reynal aimerait aussi rendre son concept modulable. Aujourd’hui, un iglou ne peut accueillir que deux personnes avec leur chien mais on peut imaginer un iglou qui permettrait d’accueillir une famille entière. Pour que ce beau projet devienne réalité, Geoffroy aimerait établir des partenariats avec les associations et les mairies et obtenir subventions publiques. Pour l’instant, il existe déjà un partenariat entre Iglou et Le Carillon !

Vous aussi vous souhaitez aider les sans-abris ? Vous pouvez rejoindre l’association Le Carillon !