Écrit par Sense Reporter

Pour pallier au manque d’efficacité de la technologie lorsqu’il s’agit d’aider le monde rural à se développer, des projets se lancent pour donner aux agriculteurs africains les outils numériques qu’ils méritent.

Qu’on se le tienne pour dit : la technologie n’est que le moyen et non pas la fin… D’ailleurs, dans le domaine de l’innovation agricole, elle représente seulement 5% de la réussite d’une start-up – la diffusion, la formation et l’adaptation des outils et solutions font 95% de l’impact sur la vie des populations rurales.

C’est en tout cas ce qu’a voulu dire Patrice Pannequin du Centre International pour le Développement de l’Engrais (IFDC) lors de la MKS Room à Abidjan –  organisée par MakeSense et son partenaire Lifesavin, un nouveau fonds d’investissement en Afrique de l’Ouest.

Patrice, qui a passé 15 ans à travailler dans le domaine des nouvelles technologies pour l’agriculture, déclare également que la révolution technologique rend gaga les médias, les investisseurs et experts du monde agricole… Pourtant :

Franchement, combien de solutions digitales ont réellement réussi ?

De plus en plus souvent, les jeunes start-up dans ce domaine ont plutôt tendance à “start-down” : Beaucoup d’innovations, mais peu d’impact concret et d’actions sur le quotidien. Du coup, les projets capotent… Dans “l’agri-tech” (la technologie au service de l’agriculture), cela est lié à des défauts assez évidents : Les structures n’incluent pas assez leurs utilisateurs dans leur réflexion, ont du mal à se vendre de manière adaptée au terrain qu’elles visent…



C’est pour fermer cet écart entre innovation et agriculture que Lifesavin a choisi de soutenir deux jeunes start-ups, ict4dev et Seekewa, qui semblent avoir trouvé la clé pour bouger les lignes…

  • Jean-Delmas Ehui, fondateur de Ict4dev, a développé plusieurs services digitaux dédiés à l’agriculture, dont GELICO – un outil permettant aux coopératives de l’agro-alimentaire de professionnaliser et mieux gérer leurs activités.
  • “L’agriculteur doit se moderniser – on ne lui laissera pas de choix” – affirme également Serge Zamblé, co-fondateur de SEEKEWA, la première plateforme de financement participatif dédiée à l’agriculteur en Afrique.

 

Du crowdfunding en Afrique… Pardon ?

Mais si ! Par un réseau interdépendant de partenaires et de sponsors tout au long du processus de financement et de remboursement, Seekewa construit tout un écosystème autour de l’agriculteur qui assure le financement de son projet et rend l’échec quasi-impossible.

En basant leur modèle d’entreprise sur des partenariats inclus dans leur écosystème et le développement des communautés pour vraiment avoir un impact sur la vie des agriculteurs, ces deux jeunes entreprises semblent avoir tout compris – ce n’est que grâce à une mobilisation commune de tous les parties prenantes de l’écosystème agro-alimentaire que l’agriculture africaine décollera avec la révolution technologique !  Après cette soirée, il y a au moins deux raisons pour y croire !

Notre artiste de la soirée: SAMYR SAMSON, musicien tradi-moderne de la Côte d’Ivoire

Les MKS Rooms sont des débats mélangeant l’art et la culture avec des conversations sur l’entrepreneuriat social. Ils sont organisés par MakeSense – une communauté globale qui permet à chacun de résoudre les défis des entrepreneurs sociaux – découvre les défis des entrepreneurs dans l’agroalimentaire sur www.makesense.org

[cherry_box preset= »primary » bg_color= »#00c635″]

Tu as aimé cette histoire ? Tu veux d’engager auprès d’entrepreneurs qui œuvrent pour la sécurité alimentaire ? 
[cherry_button text= »C’est par ici. » url= »http://bit.ly/FoodSecMakeSense » style= »info » size= »extra-large » radius= »1″ centered= »yes » fluid= »no » icon_position= »top » bg_color= »#fafafa » color= »#ffffff » mi:pn_width= »200″ target= »_blank »][/cherry_box]


Tu pourrais être aussi intéressé par ceci :