Écrit par Sense Reporter

Ermont, dans le Val d’Oise, était la dernière ville en date à accueillir le Forum Contributif : on en a profité pour demander aux gens ce qu’ils faisaient là, tout simplement. Spoiler : personne n’a répondu « c’est pour le buffet gratuit ».

C’est quoi, un Forum Contributif ? Et pourquoi y mettre des majuscules, déjà ? Même si tout a déjà été dit dans nos lignes, on veut bien vous faire un résumé… Une ville, des citoyens prêts à se retrousser les manches pour la rendre meilleure, voilà le tableau. Du coup, le Forum Contributif se propose, en plusieurs phases, de jouer un rôle de catalyseur de solutions, tout en dépassant le stade d’une simple remontée de problèmes. Ici, la ville et ses habitants travaillent ensemble pour repérer les choses a améliorer dans leur commune (accessibilité, services, éducation populaire, réaménagement d’espaces publics…) avant d’identifier des structures qui pourraient répondre à ces défis.

Ensuite, pendant un week-end, tout le monde (ces fameux porteurs de projet, mais aussi les citoyens eux-mêmes) travaillent ensemble à dessiner les multiples solutions qui rendront leur ville meilleure. Dit comme ça, c’est simple comme un pierre-feuilles-ciseaux, mais qu’en est-il en vrai ? Il se passe quoi dans la tête des gens pendant ces deux jours passés à redéfinir l’avenir social et environnemental de leur ville ? On a trouvé une super solution pour avoir la réponse : on a leur a posé la question.

Ermont1

Photo : Mairie d’Ermont

 

MartineMartine
54 ans
Jeune retraitée

STORiES : C’est quoi, ces légumes partout ?

Martine : On participe à l’élaboration d’une disco soupe ! Une soupe collaborative avec des légumes invendus qui proviennent des marchés et supermarchés des alentours. On va faire une distribution gratuite de la soupe vers 18h. Le but est de sensibiliser les Ermontois au gaspillage alimentaire et leur faire prendre conscience qu’on peut faire d’excellents plats avec des légumes qui ne ressemblent pas à ceux d’un catalogue.

Vous vous êtes retrouvé là car vous êtes spécialiste de la soupe ?

Je suis là parce qu’on m’a proposé de donner un coup de main ! (rires) Je suis Ermontoise, et j’ai entendu parler du Forum Contributif par le journal d’Ermont, et puis par l’affichage. Et c’était un sujet qui circulait quand même dans la bouche des habitants depuis quelques jours…

De votre regard d’habitante, ça va changer quoi, tout ça ?

Je pense que ça peut apporter du vivre-ensemble. Que ce soit avec cette disco soupe ou avec les 20 ateliers organisés dans le week-end, j’ai l’impression de voir des jeunes parler à des vieux, de voir des générations et des groupes sociaux qui ne se croisent jamais d’habitude. C’est tout bête mais c’est déjà beaucoup.

MoraneMaurane
24 ans
Administration publique

STORiES : Il s’est passé quoi dans cette pièce pendant ces deux dernières heures ?

Maurane : On a essayé de relever un défi audacieux : aider une association qui œuvre pour les sans-abris dans toute l’Île-de-France. Une association ermontoise toute jeune, et elle-même composée de jeunes. Elle a été déclarée en préfecture en octobre et elle a besoin de se structurer, de se faire connaître, de créer des partenariats, avoir une gestion comptable claire… Et c’est vrai que l’atelier a permis d’avancer étape par étape pour essayer de les aider.

Donc là, à l’heure qu’il est, vous avez déjà des résultats pour leur permettre d’avancer ?

Oui, c’est tout à fait ça. On est partis des valeurs de l’association, de leur positionnement et de leurs objectifs pour aider à trouver des idées de développement de plus en plus concrètes. Par exemple : comment communiquer autour de l’asso ?

« Le but était vraiment de répondre à des interrogations et trouver des outils qui leur permettent de pérenniser leur action ».

Tu es Ermontoise ?

Je ne vis plus ici mais je suis originaire d’Ermont, et je reviens si il y a des événements cool, celui-ci m’a vraiment motivé et on s’est dit qu’on viendrait tous avec les membres de la famille. On s’est dispersés dans plusieurs ateliers, le but c’était de rencontrer le plus de personnes possible et de pouvoir raconter tous nos échanges en famille ensuite ! Ce genre de choses permet de mettre en relation plein de gens avec des bagages très différents : les participants à cet atelier par exemple, ils avaient tous des métiers, des bagages sociaux, des cultures différentes !

BaptisteBaptiste
31 ans
Comédien, auteur, ancien « 10 minutes à perdre »

STORiES : Toi ici ? Mais qu’est-ce que tu fais là ?

Baptiste : Bonne question ! Je participe à un documentaire pour France 4 sur les actions des jeunes au niveau citoyen, et dans la vie politique, au sens « vie de la cité », pour montrer qu’il y a des alternatives à l’engagement dans un parti politique et qu’il y a déjà plein d’initiatives qui existent. Donc là, on vient découvrir le Forum Contributif aujourd’hui, ça fait partie d’un des sujets de ce docu. Moi j’illustre cette partie, parce qu’on sera plusieurs « porte-voix » à mettre en avant la thématique à plusieurs moments et plusieurs endroits.

Tu savais ce que c’était avant qu’on t’en parle, le Forum Contributif ?

Je ne savais absolument pas ce que c’était et je suis assez… sur le cul. J’ai assisté à des ateliers, j’ai vu tout ce qui était en train de se faire durant cette journée et je trouve ça assez hallucinant de voir cette énergie dépensée… Et des résultats, parce qu’on pourrait tout à fait la gaspiller, cette énergie ! J’avoue que j’étais presque sceptique à la base, et je me retrouve à me dire « est-ce que je suis pas un peu un gros con de pas jouer le jeu dans ma vie à moi ? » quand je vois ça. J’avais un peu le cliché du bénévolat comme étant un truc de vieux ! C’est une vraie découverte et une agréable surprise pour moi. Et il ne s’agit pas de descendre dans la rue ou quoi que ce soit…

L’idée du Forum étant justement d’éviter toute forme de militantisme partisan…

Exactement. C’est de la générosité citoyenne pur jus, qui devrait pour le coup être saluée par tous les partis politiques. À mon avis tout à fait personnel, quand j’essaie de poser un regard subjectif sur le Forum Contributif, je vois un truc du genre : OK, vous êtes déçus par le politique, vous n’avez pas envie de faire quoi que ce soit pour aller dans leur sens, mais dans ce cas, faites les choses pour vous, et soyez acteurs des changements positifs sur le territoire que vous arpentez tous les jours… votre commune. Et il y a un tissu d’initiatives qui existent déjà, tissu qui porte des résultats. Pour moi, ça ne va même pas à l’encontre de la démocratie classique par les urnes, ça apporte plutôt une alternative puissante et complémentaire.

Ermont6

Photo : Mairie d’Ermont

 

RemiRémi
26 ans
Architecte urbaniste

STORiES : Il y a une carte derrière toi. À quoi elle sert ?

Rémi : Elle sert à trouver, avec les habitants d’Ermont, des espaces libres sur le territoire de la commune, de la parcelle jusqu’au petit bac à fleurs. Pour ensuite trouver des choses chouettes à faire de ces espaces. Pour ça, on retrouve ces endroits sur Google Maps grâce à l’indication des gens, on les imprime en temps réel, et les personnes qui nous ont indiqué cet endroit peuvent directement crayonner leur désirs pour le futur de ces espaces. Ensuite, on affiche ces créations sur la carte, et ça sensibilise les Ermontois sur ce qu’il est possible de faire avec leur territoire, qui n’est pas figé. Et peut-être la Mairie aussi, qui sait. (rires)

Tu fais partie d’une association, et tu as décidé d’être bénévole pour le Forum Contributif au titre de cette asso, c’est ça ?

Tout à fait, l’association répond à un enjeu qui était de repérer ces espaces libres. Cet enjeu a été remonté par les Ermontois lors de la phase d’enquête sur le terrain, plusieurs semaines avant ce week-end fatidique.

Comment votre asso s’est retrouvée dans ce projet ?

On s’est investis dans le Forum parce qu’on était sensibles à l’idée de contribution citoyenne. Comment nous, architectes ou en passe de le devenir, pouvons-nous participer à une initiative comme celle-ci en mettant nos compétences spécifiques en valeur ? Comment se remettre en question sur la façon dont notre métier est pratiqué, pour le faire mieux, en accord avec les habitants ? Le Forum répond à 100% à cette question.

SalmaSalma
14 ans
Collégienne

STORiES : J’ai vu que tu bricolais à l’instant…

Salma : Oui, je fabrique un nichoir pour les oiseaux. On a un modèle à suivre avec des instructions, et on vient nous aider si jamais on cale sur une étape.

Ils vont être installés où ?

Derrière le centre de loisirs Paul Langevin, on va créer un espace pour la balade, et on va y placer ces nichoirs. On veut construire des abris à insectes aussi. Ça fait partie de notre projet que l’on porte avec le CMEJ.

Le CMEJ ? C’est quoi, ça ?

Le Conseil Municipal des Enfants et des Jeunes. On se réunit tous les mercredis après-midis et on discute des projets que l’on a pour Ermont. Du coup, derrière ce centre de loisirs, il y a une espèce de grande allée complètement vide. Pour les animaux, comme je t’ai dit, mais aussi pour que les gens s’y sentent bien et aient envie de s’y promener. Il y a plusieurs espèces animales qu’on ne trouve plus à Ermont alors qu’elles devraient être là. Du coup, on essaie de tout faire pour qu’elles reviennent.

Qu’est-ce qui t’a motivée à t’engager comme ça ?

« Je voulais mieux connaître ma ville. J’ai grandi ici et je me suis dit qu’il y avait moyen de faire de nouvelles choses pour Ermont ».

Vous avez participé à l’élaboration du Forum Contributif aussi ?

Oui, nous sommes à l’origine de cet atelier de construction.

Et tu penses qu’on tient une bonne idée ?

Je trouve que c’est une excellente idée, parce que les gens qui participent aux ateliers vont apprendre à se connaître. Et apprendre à construire des choses qu’ils le savaient pas construire avant. Et ça les fait sortir de chez eux ! Regarde, dans cet atelier il y a des enfants et des adultes qui créent des choses ensemble, on ne voit jamais ça autrement, hein ?

forum contributif

Photo : Idris Lechaptois

 

CelineCéline
44 ans
Adjointe au développement durable à la mairie d’Ermont

STORiES : C’était quoi ton programme de la journée ?

Céline : Je venais surtout voir si tout se passait bien (rires). Étant donné que je suis l’élue qui a instauré ça, j’avais envie de voir comment les gens s’emparaient des sujets et réagissaient. C’était une première chez nous, il a fallu bouger les lignes, tu imagines bien. Je me suis un peu battue pour en arriver là et je me demandais si les Ermontois allaient aimer. Et ils m’ont dit qu’ils étaient heureux qu’on leur donne la parole, qu’on remette l’humain au centre de la décision, qu’ils puissent travailler sur des projets qui les concernent, qu’ils puissent aider les autres… Et du coup, ils se sont sentis extrêmement valorisés ! J’ai aussi beaucoup entendu le discours suivant : « en arrivant, on ne savait pas trop ce qu’on allait faire, et on repart de ces ateliers avec plein d’idées », ce qui est extrêmement enthousiasmant.

En quoi c’est difficile dans ta position de valider un projet comme ça ?

Le Maire m’a donné une mission : dépoussiérer l’agenda 21 (plan d’action pour le XXIe siècle adopté par 173 chefs d’État lors du sommet de la Terre à Rio de Janeiro en juin 1992, ndlr) en fin d’année dernière. Cet agenda 21, qui définit la politique territoriale de la ville sur tous les enjeux sociaux et environnementaux, on en avait déjà fait un, bardé de mesures. On voulait faire travailler les écoles, les Ermontois eux-mêmes… Beaucoup de mesures ont été menées à leur terme, mais pas toutes. Or, depuis, la société a évolué ! Il existe de nouvelles manières de faire de la concertation publique et on voulait y prendre part.

C’est là que MakeSense est arrivé avec ce projet de Forum Contributif, et on s’est dit « voilà ce qu’il faut qu’on fasse, ce sont des gens qui innovent, lançons-nous et on verra si ça prend ». Alors oui, pour les élus qui sont en place depuis 20 ans, ce n’est pas si évident que ça d’accepter de mettre en place un tel projet, parce qu’il y a une peur que les citoyens transforment ça en cahier de doléances. Sauf que le Forum Contributif est conçu pour penser en termes de solutions, donc il n’y a pas eu de soucis !