Écrit par Sense Reporter

Des ours blancs affamés sur la banquise, des ouragans de plus en plus meurtriers, des civilisations entières englouties sous les eaux… Le changement climatique c’est pas rieur et ça fait peur. Ça nous fait culpabiliser mais nous paraît si insurmontable qu’on finit par ne pas savoir  quoi faire pour régler le problème. Il faut dire que tout le monde s’affole mais personne ne nous a jamais vraiment proposé un plan d’action pour y remédier.

Ce constat, Paul Hawken l’a fait aussi et a alors décidé de réunir des scientifiques du monde entier afin de trouver les meilleures solutions pour inverser le réchauffement planétaire, les solutions qui réduiraient drastiquement le CO2 dans l’atmosphère tout en faisant économiser des milliards de dollars. Dans son livre Drawdown, sorti en mai dernier chez Actes Sud, il compile 80 de ces initiatives et projets. Finis les discours flippants, place aux vraies solutions concrètes, efficaces et économiques. On te partage les 10 premières (spoiler alert: ce n’est pas ce que tu crois).


#1 Fluides frigorigènes

via GIPHY

Nous non plus on ne savait pas ce que ça voulait dire mais il se trouve que dans tous les réfrigérateurs, congélateurs et systèmes de climatisation il y a des fluides frigorigènes, c’est à dire des fluides qui absorbent et libèrent de la chaleur dans le but de refroidir les appareils. Il y en a de plusieurs sortes mais les plus largement utilisés dans le monde, les HFC, sont aussi les plus émetteurs de gaz carbonique. A tel point que si le monde entier décidait de ne plus les utiliser, on pourrait réduire le réchauffement de la planète de 1 degré.

Ce sera bientôt chose faite grâce à un amendement du Protocole de Montréal qui vise à une réduction puis une élimination totale des HFC d’ici 2047. Si elle est réellement appliquée, rien que cette initiative économiserait 89,7 gigatonnes de CO2 (on dirait pas comme ça, mais c’est beaucoup), ce qui la classe en tête des solutions les plus efficaces.

#2 Parcs éoliens

via GIPHY

Elles produisent déjà 4% de l’électricité mondiale et avec leur généralisation et leur coût en constante baisse, elles deviendront bientôt la source d’énergie la moins chère du monde. Leur esthétisme reste le débat préféré des français pendant les voyages en famille (source non officielle) mais leur efficacité n’est plus à prouver. Si on passe de 4% à 21,6% en 2050, on réduirait les émissions de CO2 de 84,6 gigatonnes et on économiserait 7,43 milliards de dollars. Alors beau ou pas, le parc éolien constitue quand même la deuxième solution la plus efficace contre le réchauffement climatique.

#3 Moins de gaspillage alimentaire

via GIPHY

Ta maman te l’a dit toute ta vie: on ne gâche pas la nourriture! Pourtant, c’est ⅓ de la production totale qui part chaque année à la poubelle. ⅓ qui se perd entre la ferme et notre fourchette et dans nos pays occidentaux c’est 35% qui est jeté par les consommateurs (Hawken, 2017). A part le fait que produire de la nourriture qui n’est mangée par personne n’a pas beaucoup de sens, cela représente également un sacré paquet de ressources utilisées pour rien (eau, énergie, main d’oeuvre, argent…), sans parler des émissions de CO2 et de méthane. Si les déchets alimentaires étaient un pays, ils seraient le 3ème pays le plus polluant du monde.

En réduisant le gaspillage tout au long de la chaîne d’approvisionnement de 50% d’ici 2050 on économiserait 26,2 gigatonnes de CO2. Alors, finis ton assiette.

#4  Régime “plant-based”: moins de viande, plus de légumes

via GIPHY

On te voit venir avec ta blague vegan. Mais non, même pas besoin de faire une croix sur le rumsteck pour avoir un véritable impact. Il suffit juste d’en manger moins; entre 50 et 55 grammes par jour au lieu des 100 grammes que beaucoup mangent quotidiennement. Paul Hawken nous prouve que si 50% de la population mondiale mangeait au plus 2,500 calories par jour et réduisait sa consommation de viande de moitié, on économiserait 26,7 gigatonnes de CO2. Cela réduirait aussi la déforestation induite par l’élevage, faisant de cette solution l’une des plus efficaces pour inverser le changement climatique. Simplement en changeant nos habitudes alimentaires. Comme quoi, pas besoin de porter une cape pour sauver le monde.

#5 Forêts tropicales

via GIPHY

Petit rappel de biologie: les arbres absorbent le CO2 et rejettent de l’oxygène, donc sans les arbres, il y a plus de CO2 et moins d’oxygène. Les forêts, en particulier tropicales, nous sont donc vitales. Ca n’empêche pas les humains (ces êtres pleins de bon sens) de couper en masse les arbres du monde entier. Ne perdons cependant pas espoir, d’autres humains plus malins s’évertuent à restaurer ces forêts tropicales. D’après les calculs de Paul Hawken et ses collègues, environ 176 millions d’hectares pourraient être restaurés dans les tropiques et ainsi sauver 61,2 gigatonnes de CO2 d’ici 2050.

#6 Eduquer les filles

via GIPHY

Quel est le rapport entre l’éducation des filles et le CO2 ?  C’est la solution que personne ne s’attendait à voir dans un classement sur le réchauffement climatique et pourtant. On sait tous que donner accès à l’éducation aux filles est garant de développement socio-économique, mais ce qu’on avait oublié aussi c’est que les femmes qui reçoivent une éducation ont tendance à prendre des décisions plus éclairées, notamment à propos de leur vie sexuelle et reproductive.

L’empreinte carbone des êtres humains est immense, plus il y aura d’habitants sur Terre et plus il sera donc difficile de faire face aux conséquences climatiques. Ca c’est un postulat assez peu politiquement correct et qui risque d’en faire s’insurger plus d’un. On sait pourtant que la planète aurait du mal à supporter 9 milliards d’habitants. Contrôler la population mondiale est donc une solution logique et nécessaire. Et cela commence par l’éducation, par responsabiliser et sensibiliser les femmes dans tous les domaines et notamment leur donner le choix d’avoir des enfants ou non.

L’éducation des filles comme solution au réchauffement climatique est donc intrinsèquement liée à la celle qui suit: l’accès au planning familial.

#7 Planification familiale

via GIPHY

Grâce à l’éducation, les femmes ont accès un des salaires plus élevés, leurs taux de mortalité maternelle et infantile baissent, ont moins de chance d’être mariée de force ou d’attraper le sida et plus de chance de réussir dans leurs entreprises. Elles deviennent aussi sensible à leur santé sexuelle et reproductive et peuvent faire des choix en toute conscience.

La deuxième étape, c’est donc de leur donner accès aux ressources nécessaires pour maîtriser leurs grossesses. La réalité c’est que 225 millions de femmes dans les pays en voie de développement voudraient avoir le choix d’être enceinte ou non, mais c’est aussi le cas dans des pays occidentaux comme les Etats-Unis où 45% des grossesses sont accidentelles.

Il n’est pas ici question de politiques natalistes ou de monter sur nos grands chevaux d’occidentaux pour dire aux pays en voie développement d’arrêter de faire des enfants. Il s’agit de financer et de fournir l’accès à un planning familial de qualité aux femmes du monde entier. Cela réduirait considérablement les émissions de CO2 et économiserait également beaucoup d’argent, mais comme le dit Paul Hawken: “Il est indécent de monétiser les droits de l’homme”.

#8 Centrales solaires

via GIPHY

Le soleil est une ressource littéralement infinie, propre et gratuite dont le prix ne peut pas changer. Alors là où il y a de l’espace et de l’ensoleillement, il peut y avoir des centrales solaires. Une centrale solaire c’est la concentration en un seul endroit de centaines voire de milliers panneaux photovoltaïques dans le but de produire de l’électricité. Si l’on considère que les prix vont continuer à baisser et la technologie devenir plus accessible, l’électricité générée par des centrales solaires pourrait passer de 4% à 10% et ainsi sauver 36,9 gigatonnes de CO2 mais aussi 5 mille milliards de dollars. C’est aussi ça, la production d’énergie sans vieux fossiles.

#9 Silvopasture

via GIPHY

Silvo quoi ? La silvopasture c’est une vieille pratique agricole qui consiste à réunir arbres et pâturages au même endroit pour l’élevage de bétail. La recherche a prouvé que c’est la technique d’élevage la plus efficace pour contrer le réchauffement climatique. C’est logique quand on y pense; le bétail produit du méthane (20 fois plus polluant que le CO2) mais les arbres sont là pour l’absorber (mais si, souviens-toi du rappel de biologie du point 5). Ca a aussi un intérêt économique non négligeable pour les agriculteurs qui peuvent diversifier leur revenus en se servant des arbres et plantes pour d’autres cultures (fruits, noix…). Il a aussi été prouvé que la santé et la productivité des animaux et de la terre s’améliorent grâce à cette technique. Voilà une nouvelle info pour briller en société. 

#10 Panneaux solaires

via GIPHY

Si les centrales solaires sont un des moyens les plus efficaces pour réduire les émissions de CO2, les panneaux solaires individuels, notamment installés sur les toits, restent une solution non négligeable. Si l’énergie produite par ces panneaux passe à 7% de la production globale d’ici 2050, 24,6 gigatonnes de CO2 pourraient être évités mais la technologie économiserait surtout plus de 3 mille milliards de dollars en l’espace de trois générations. 

Les 80 autres idées présentées dans le Drawdown incluent aussi des solutions que l’on connaît déjà comme le recyclage des déchets, les voitures électriques ou la création de nouvelles forêts, mais également des initiatives un peu plus WTF comme des feuilles artificielles qui absorbent le CO2 et des avions façon vaisseau spatial qui polluent moins. 

Deux des solutions les plus efficaces restent cependant des choses que tu peux faire toi-même, en direct de ta cuisine Ikea: réduire ta consommation de viande et ton gaspillage alimentaire. Ne râle pas, on ne t’a même pas encore parlé des vers pour compostage (la solution #60)!


A propos de l’auteur Salomé est une étudiante en développement durable fascinée par le pouvoir du storytelling pour inspirer les gens et le changement. Elle écrit notamment à propos de voyage responsable et de sustainable lifestyle sur son blog. Sinon elle aime bien trainer dans les cool cafés instagrammables, faire du yoga et danser sur du reggaeton.


Et vous, vous connaissez d’autres solutions pour lutter contre le changement climatique ? Rejoignez la tribu Energies for Climate !

Programmes associés :