Écrit par Salomé Laloum-Gaultier

On sait tous que le tourisme a un impact immense sur l’environnement. Ce qu’on ne savait pas c’est que la situation est pire qu’on l’imaginait. Une nouvelle étude dirigée par un chercheur australien a prouvé que, si l’on prend en compte les activités des voyageurs et pas seulement les transports (notamment aérien), le tourisme constitue 8% des émissions de CO2 mondiales. Trajet en avion à part, voyager responsable ça passe donc par le choix de son itinéraire, de son hôtel et des activités qu’on choisit de faire. Mais ça passe aussi par ce que tu emmènes avec toi dans ton backpack Quechua, pour faire en sorte d’avoir un impact le plus minime possible sur les communautés visitées. On te donne les 7 objets les plus utiles pour te transformer en héros écolo sur la route.

#1 Une brosse à dents en bambou

via GIPHY

On commence peut-être un peu fort pour les âmes sensibles mais c’est la base de la base. Nos brosses à dents classiques sont généralement faites à base de plusieurs plastiques mélangés et représentent 1200 tonnes de déchets par an en France. Et l’addition pourrait être dix fois plus salée si tu changeais de brosse à dents tous les mois, comme il est recommandé de le faire (ne mens pas, personne ne le fait). C’est une situation assez ridicule quand on sait que, pendant ce temps là dans les rayons des supermarchés bios, sont vendues les mêmes brosses à dents avec un impact bien moindre puisque fabriquées à base de bambou. Si tu choisis des poils en nylon recyclables, tu gagnes des points bonus. Zéro impact, zéro culpabilité. Et pense à l’effet que tu feras dans les auberges de jeunesse.

#2 Shampoing et savon en barre

Une vraie révolution qui simplifie la vie en voyage et qui respecte l’environnement. On connaît tous la barre de savon de marseille, mais ce que tu ne savais peut-être pas c’est que le shampoing en galet existe lui aussi. On n’arrête pas le progrès. Il supprime tout besoin d’emballage plastique puisqu’il est souvent vendu tel quel ou dans une boîte en aluminium. Il représente 3 bouteilles de shampoing liquide habituelles et dure quasiment 5 mois à raison de 3 shampoings par semaine! Et pour la question que tu te poses depuis tout à l’heure: oui, il mousse. Beaucoup.

#3 Déodorant naturel

via GIPHY

On t’arrête tout de suite, on n’est pas très pierre d’alun à la base mais on n’est pas trop pour l’idée de polluer chez les autres non plus. De toute façon, ils te confisqueront ton déo aérosol à l’aéroport donc sur la route mieux vaut opter pour une option passe-partout et zéro impact. Tu peux te la jouer eco warrior et tapoter de la poudre de charbon sur tes aisselles ou tu peux décider de quand même avoir une vie normale et d’utiliser un déodorant en spray, à moins de 100ml pour passer les contrôles et à base de produits naturels. Tu sentiras un peu l’eucalyptus c’est vrai mais les koalas sont super heureux, après tout.

#4 La coupe menstruelle

On ne pensait pas que ça arriverait un jour mais on est vraiment en train de te vendre la coupe menstruelle. Et on a nos raisons. Déjà, parce qu’on s’est toutes fait une grosse frayeur avec ces histoires de choc toxique. Mais aussi parce qu’on a commencé à prendre conscience du volume de déchets que ça produisait (en moyenne 28,370kg au cours de la vie d’une américaine). Ce sont des déchets que les pays que l’on visite n’ont vraiment pas besoin d’avoir en plus, surtout les pays en voie de développement. La cup c’est donc ta meilleure amie en voyage. Elle s’utilise comme un tampon, se porte bien plus longtemps, se nettoie à l’eau et au savon et se réutilise pendant des années. Tout ça en restant une déesse de la féminité, promis.

#5 Tote bag

via GIPHY

Il va te servir pour TOUT : transporter ton déjeuner, envelopper tes chaussures, ranger tes slips sales, mais aussi comme sac de course. Il ne pèse rien et se plie à volonté, il est donc facile de le garder toujours sur soi et de le dégainer en cas d’attaque de sac plastique inopinée. Tu peux même pousser le vice et le choisir en coton bio recyclé.

#6 Bouteille d’eau réutilisable

Les bouteilles en plastique sont déjà un fléau chez nous, mais elles le sont encore plus dans les pays en voie de développement où l’accès à l’eau potable est parfois plus compliqué et le système de recyclage non existant. On évite donc de leur en rajouter une couche et on se sert d’une bouteille d’eau réutilisable, en acier inoxydable et remplissable des milliers de fois. Il y a pleins d’endroits dans le monde où l’eau est parfaitement buvable. Pour les autres, on utilise des filtres, en poudre ou physiques. Impact plastique: zéro. Swag d’Indiana Jones: infini.

#7 Tupperware et couverts réutilisables

via GIPHY

Ca c’est le dernier niveau, un peu comme le dernier boss de Mario: se trimballer avec son tupperware et ses mini couverts. Raison n°1: si tu es un backpacker fauché tu seras content de pouvoir cuisiner dans ton auberge ou Airbnb et d’emmener ta nourriture avec toi. Bonjour les économies. Raison n°2: la planète te remerciera quand tu achèteras les nouilles sautées du food truck du coin et que tu refuseras le récipient en polystyrène pour être servi dans ton propre récipient. Ajoute à ça une “spork”, et tu te sentiras comme un enfant de 5 ans mais surtout comme un véritable héro de l’écologie. Nico serait fier de toi (pas Sarkozy, l’autre).


A propos de l’auteur 

Salomé est une étudiante en développement durable fascinée par le pouvoir du storytelling pour inspirer les gens et le changement. Elle écrit notamment à propos de voyage responsable et de sustainable lifestyle sur son blog. Sinon elle aime bien trainer dans les cool cafés instagrammables, faire du yoga et danser sur du reggaeton.


 

Intéressés par l’économie circulaire et le tourisme 0 déchets ? Rejoignez la mobilisation Future of Waste !