Écrit par Estelle Marie

The Gold Diggers Project est le projet qui rend visible ceux qui transforment nos déchets en or : les chiffonniers. Il met en avant les luttes sociales et les initiatives permettant l’amélioration de leurs conditions de travail à travers le monde.


Cet article a été réalisé par Radhia de The Gold Diggers Project. Vous pouvez le retrouver ici

Quand je ne travaille pas sur le projet, je me balade (eh oui vous croyiez quoi ? ) ! Le tourisme peut être un bon moyen de développement économique pour les pays, mais nous connaissons tous les ravages écologiques, sociaux et même finalement économiques que cette industrie peut apporter.

J’essaie donc, autant que faire se peut, de voyager de la façon la plus responsable possible (même s’il est vrai qu’un voyage de cette envergure aura de toute façon une empreinte carbone considérable), et de suivre ces 7 règles :

#1 Eviter le plus possible les trajets en avion

via GIPHY

Bannir les vols intérieurs et privilégier les voyages terrestres entre pays voisins. À mon retour, trouver un bon moyen de compenser le bilan carbone de mes trajets en avion.

#2 Manger responsable et soutenable

via GIPHY

Privilégier la nourriture locale et minimiser la consommation de viande/poisson.

Banger bio, quand c’est possible.

Se renseigner sur les modes d’agriculture et d’élevage qui représentent localement des dangers pour l’environnement (les élevages de crevettes en Equateur ont provoqué la disparition des mangroves et des biotopes qu’elles abritaient, l’huile de palme, comme tout modèle d’agriculture intensive, provoque la déforestation et la disparition d’espèces).

#3 Minimiser ma production de déchets

via GIPHY

Privilégier entre autres, savons/déodorants solides, l’eau du robinet (quand c’est possible), refuser les sacs plastiques (toujours avoir sur moi un sac ou tote bag), bannir les pailles, et toujours avoir sur moi mon kit vaisselle pour éviter la vaisselle jetable quand je souhaite manger dehors et faire le plein de jus de fruits frais.

#4 Privilégier des formes de logement à impact positif sur l’économie locale

via GIPHY

Par exemple éviter AirBnb quand il s’agit de logement entier dédié à la location touristique.

#5 Besoin de vêtements ?

via GIPHY

Aller en friperie ou privilégier l’artisanat local.

#6 Envie de faire un volontariat ?

via GIPHY

Bannir les formes de volontariats qui remplacent des emplois locaux (comme dans les hostals ou les missions de baby-sitting).

#7 Privilégier des activités touristiques à impact positif

via GIPHY

Impact social, écologique et non dangereux pour les animaux. Pour ça je m’appuie entre autre sur le Guide Tao ou le bouche à oreilles (demander aux locaux c’est génial car ça crée du lien ! ). Il existe aussi l’appli open-source FairTrip.


Vous voulez vous impliquer davantage dans le tourisme durable ? Rendez-vous le 26 mai pour une SenseFiction Day « Imagine ta startup circulaire et sociale » !